Fines herbes et épices : guide d’achat et de conservation


On utilise beaucoup dans nos préparations des épices et de fines herbes afin de leur donner plus de saveurs et un parfum enivrant. Leur arôme ayant pour rôle de stimuler le goût et l’odorat, ils permettent de renforcer notre appétit.

               Toutefois, il est important de savoir bien les choisir lors de l’achat et aussi bien les conserver pour profiter au maximum de leurs apports en matière de saveurs et d’arôme dans nos plats les plus délicieux.

               Je vous suggère alors de suivre ces quelques conseils qui vous permettront de sélectionner les meilleurs lors des achats et de les conserver pour un an au maximum.

Le guide des fines herbes et épices lors des achats

               Si les fines herbes sont des feuilles de plantes aromatiques, les épices sont quant à elles constituées par d’autres parties de la plante, comme la racine, les graines, les bulbes, les boutons et les fleurs. Les fines herbes sont d’ailleurs à utiliser fraîches ou séchées.

               Ainsi, lorsque vous serez sur le point de les acheter, veuillez vérifier à ce qu’elles ne présentent pas de moisissures, ni que les feuilles soient décolorées. Quand vous achèterez des herbes fines fraîches, je vous conseille également de ne choisir que celles qui sont encore bien éclatantes, avec des tiges qui ne sont pas encore sèches ni avec des feuilles fanées.

               Pour les épices, je vous suggère de ne les acheter qu’en entière ou dans leur état d’origine. Il est important effectivement de ne les moudre qu’au moment de leur utilisation. Vous conserverez ainsi un maximum de leur arôme et de leur goût.

               Que ce soit pour acheter de fines herbes ou des épices d’ailleurs, je vous conseille particulièrement de bien faire travailler votre sens de l’odorat. Elles ne vous serviront à rien si elles ne sentent plus rien.

L’art de bien conserver ses épices et ses fines herbes

               En ce qui concerne leur conservation, le mieux est de les mettre dans des pots hermétiques. Le fait est que leur contact avec l’air peut engendrer une oxydation qui provoque la perte de leur arôme et de leur saveur.

               Si vous en avez d’ailleurs sous leurs formes entières ou dans leur état d’origine, elles peuvent être conservées pendant au moins une année. Une fois qu’elles sont moulues ou en forme de poudre, elles ne peuvent être conservées seulement pour quelques mois.

               Pour les fines herbes fraîches, je vous conseille de les laver et bien les essorer entre deux feuilles d’essuie-tout et puis de les conserver dans des sacs hermétiques avant des le mettre dans votre congélateur. Quand vous en aurez besoin, il vous suffira de les laisser se décongeler doucement dans le réfrigérateur pour ne pas les voir se noircir, ni se ramollir.

2 Commentaires

  1. Je tiens d’abord à vous remercier pour cet excellent article que je trouve des plus pratiques. J’ai de la sarriette chez moi et je ne sais pas vraiment comment ni avec quoi l’utiliser. Si pouviez m’en donner quelques idées, je vous en serais bien reconnaissante et merci d’avance de votre réponse.

    Post a Reply
  2. Pour vous répondre, je tiens d’abord à préciser que la sarriette est une herbe fine que vous pourrez utilisé bien fraîche ou même séchée. Je ne suis pas vraiment un expert en la matière, mais à ce que je sache, elle peut être utilisée dans des plats avec de la volaille, du porc, des légumes racines et du fromage de chèvre ou encore pour rehausser le goût et la saveur de votre tourtière.

    Post a Reply

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *